Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

AccueilEn pratique > ActualitésChasse aux Moustiques tigre

Chasse aux Moustiques tigre

Publié le 25 juillet 2017
L’Aedes albopictus, plus communément appelé moustique tigre est désormais implanté irrémédiablement sur la commune de La Brède.
moustique
moustique

Présent et actif en Gironde depuis 2014, il a déjà colonisé 15 communes du département et poursuit son expansion. Il représente un risque émergent de transmission vectorielle à moyen terme, et à plus court terme une source importante de nuisances. Il est donc important d’agir.

Quel risque de transmission ?

Le moustique tigre n’est pas, en lui-même, porteur du virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika. Il ne peut le transmettre que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée. Il n’y a pas, actuellement, d’épidémie de chikungunya, de dengue ou de Zika en France métropolitaine.

Le moustique tigre étant implanté et actif en Gironde et des personnes ayant séjourné dans des zones où ces maladies sévissent pouvant revenir infectées, il faut prendre les mesures de protection collective et individuelle nécessaires pour limiter la prolifération des moustiques et prendre en charge les personnes qui seraient susceptibles d’être infectées pour prévenir toute épidémie.

Une vigilance citoyenne pour lutter contre sa prolifération

Adapté à l’environnement humain, le moustique tigre se développe préférentiellement dans des environnements péri-urbains, ainsi que dans des zones urbaines très denses. Privilégiant les petits gîtes larvaires, il colonise toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels ainsi que d’éléments du bâti disponibles en milieu urbain (vases, pots, fûts, bidons, bondes, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots…).

Voici quelques conseils et gestes simples pour éviter la prolifération de cette espèce : • Coupelles sous les pots de fleurs, vases : videz-les régulièrement (au moins une fois par semaine) ou supprimez-les • Seaux, matériel de jardin, récipients divers : videz-les puis retournez-les, ou mettez-les à l’abri de la pluie • Bassin d’agrément : introduisez des poissons, qui mangeront les larves • Bidons de récupération d’eau : recouvrez-les à l’aide d’un filet moustiquaire ou de tissu, en vous assurant que les moustiques ne pourront pas accéder à l’eau.

Pour plus de renseignements sur le moustique tigre nous vous invitons à consulter le site de l’Agence régionale de santé d’Aquitaine : www.ars.aquitaine.sante.fr

 
Retour à la page précédente

'En Pratique

Lettre d'information