Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Actualités

AccueilEn pratique > ActualitésMOTION DU CONSEIL MUNICIPAL

MOTION DU CONSEIL MUNICIPAL

Publié le 2 décembre 2016
Pour un lycée public sur notre territoire Mercredi 23 novembre 2016, le Conseil Municipal a voté à l’unanimité la motion ci-dessous pour la création d’un nouveau lycée de secteur :

« Le canton de La Brède, qui recouvre le territoire de la Communauté de Communes de Montesquieu, connaît une croissance continue de sa population qui atteindra prochainement 45 000 habitants.

La population majoritaire de ses treize communes est constituée de familles jeunes (moyenne d’âge inférieure à 40 ans) comportant plusieurs enfants scolarisés sur le territoire. Nous avons 14 écoles maternelles et 14 écoles élémentaires du secteur public, 2 écoles maternelles privées et 3 écoles élémentaires privées. Il faut également compter 3 collèges publics, 1 collège privé et un lycée privé.

Le nombre des collégiens s’établit à la rentrée 2016 à 2334 élèves, dont 1901 scolarisés dans le public et 433 dans le privé. S’il existe sur le territoire un lycée privé comptant environ 500 élèves (dont 380 internes environ) dont la majorité vient de communes extérieures au territoire, il souffre de l’absence de lycée public pour accueillir les plus de 2000 lycéens vivant dans nos treize communes. Ces lycéens sont, en conséquence, dispersés sur divers lycées de l’aire métropolitaine bordelaise, dont principalement les lycées Victor Louis et Kastler à Talence et le lycée des Graves à Gradignan.

L’éloignement de ces établissements et l’importance du trafic routier rendant impossible toute liaison rapide alors que les transports scolaires sont organisés par bus, imposent à ces lycéens de notre territoire, une amplitude horaire qui peut atteindre 12 heures certains jours, les enfants quittant leur commune à 7 h du matin pour ne rentrer que vers 19 h le soir, amplitude horaire à laquelle s’ajoute le temps supplémentaire à consacrer au travail à faire à la maison.

Une telle situation génératrice de stress et de fatigue supplémentaires, avec toutes les conséquences que cela peut impliquer chez des jeunes confrontés aux difficultés de l’adolescence, génère en outre un risque accru d’échec scolaire. Elle caractérise une inégalité inacceptable entre les lycéens de la métropole, qui ont un accès rapide et facile à leurs établissements, et les lycéens de notre territoire, alors que l’égalité des chances que la République doit accorder à tous les élèves de France commence par l’égalité des conditions matérielles d’accès à l’école.

C’est pourquoi le Conseil Municipal de La Brède exige de la part du Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine, dont c’est la compétence, qu’il étudie sérieusement l’opportunité de créer un nouveau lycée public dans le secteur de La Brède, pour le bien-être des enfants du secteur.

Dans l’intervalle, le Conseil Municipal demande que le Conseil Régional, en lien avec le Rectorat, examine et propose une révision de la carte scolaire afin de privilégier la proximité des élèves avec le lycée auquel ils seront affectés.

Il en appelle également à la nécessaire mobilisation des parents d’élèves, actuels ou futurs, des membres des conseils d’administration des collèges ainsi que des élus municipaux et intercommunaux du canton pour faire remonter ce besoin auprès des instances compétentes, à savoir le Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine et le Rectorat de l’Académie de Bordeaux. »

 
 Haut de page

'En Pratique

Lettre d'information